Color Selector

default niceblue intenseblue otherblue blue puregreen grassgreen green olive gold orange pink fuchsia violet red

Container Selector

Article

En route pour la justice climatique

en-routeTout le monde le sait maintenant, en décembre 2015, la France accueille à Paris la conférence des Nations Unies sur le climat, dite « COP 21 ».

Parce que le climat, la faim et les inégalités ont les même causes, ils entraînent le même combat. Qui va le mener ?
De nombreuses associations civiles citoyennes et humanitaires se mobilisent depuis des mois sur cet enjeu. La pression des lobbys financiers et des multinationales sur les politiques est telle qu’on peut craindre l’accouchement d’une souris face au défi énorme qu’attendent les citoyens du monde entier dont certains sont déjà en situation de détresse totale face aux conséquences climatiques qui se font déjà sentir.
Membre fondateur de la Coalition Climat21, le CCFD-Terre Solidaire invite, à travers son réseau de bénévoles, à la mobilisation sur les enjeux de la justice climatique et l’urgence d’une transition écologique et sociale. Il piblie en ce sens sur son site un dossier qui se décline en plusieurs thématiques dont voici quelques unes:
Agenda des mobilisations pour la COP 21
Coalition Climat 21
Mobilisation autour de la COP 21 en région
Les enjeux de la Cop 21
Ce que demande le CCFD-Terre solidaire
Alternatiba, le village des alternatives climatiques et solidaires.

On le voit, à travers ces différents titres d’articles, comme des milliers d’associations de par le monde, la mobilisation citoyenne prend de l’ampleur et semble s’avérer décisive face à la main-mise des multinationales qui financent cet événement alors que pour certaines d’entre elles, elles sont les plus grandes pollueuses de la planète… histoire de protéger leurs intérêts.
N’hésitez pas à prendre le temps de vous informez à travers ces lien ci-dessus
Participez aux appels à manifester qui vont se dire à travers toutes la France. Par exemple, Le samedi 12 décembre 2015 (clôture de la COP 21 à Paris) une mobilisation massive dans les rues de Paris est organisée par le collectif –Coalition climat 21- dont le CCFD Terre Solidaire est partenaire. L’enjeu : poursuivre la mobilisation et aller au-delà des résultats de cette conférence. La délégation CCFD Terre Solidaire du Morbihan envisage de louer un car pour rejoindre Paris : aller/retour sur la journée du samedi 12-12-2015.

Il existe certainement des organisations de ce type dans votre département ! Renseignez-vous ! Parce que nos sociétés sont demandeuses d’un changement radical, elles attendent un engagement des responsables politiques à la hauteur de l’enjeu que représentent les modifications climatiques. Avec toutes les personnes qui vont s’investir, nous pouvons nous aussi nous mobiliser et les rejoindre pour aider « les politiques » à faire les choix nécessaires. Choix douloureux certainement mais vitaux pour l’avenir des hommes et de la planète …

En savoir plus
Découvrir le site du CCFd-terre solidaire national
les analyses du journal La Croix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tenter de trouver avec notre prochain un terrain commun d’humanité
« Puissions-nous en ces moments entendre l’invitation de Dieu à prendre soin de ce monde, à en faire, là où nous vivons, un monde plus chaleureux, plus humain, plus fraternel. Un temps de rencontre, avec des proches, des amis : un moment pour prendre le temps de vivre quelque chose ensemble. Un moment pour être attentif aux autres, quels qu’ils soient. Un temps de partage de notre amitié, de notre joie. [...] Un temps de prière, aussi : attentifs à ce qui se passera dans notre monde à ce moment- là. Prions pour ceux qui en ont le plus besoin, pour la paix, pour un meilleur vivre-ensemble. »
Père Jacques Hamel
dans le bulletin paroissial de l’église Saint-Étienne, en juin, avant son assassinat
La compassion est en train de quitter notre monde

" "A ceux qui se demandent quel sorte de manque ronge silencieusement nos sociétés, il faut répondre : la compassion. Cette sollicitude spontanée que les bouddhistes appellent la maitrise et qui est assez proche, au fond, de l'agapê des chrétiens.
Aujourd'hui, on a beau prendre la réalité contemporaine par tous les bouts, une évidence crève les yeux : la compassion est en train de quitter notre monde. A petits pas. Insidieusement. Or, avec la compassion, c'est le bonheur de vivre qui s'en va. Disons même la gaieté.
Nos rires deviennent tristes. Notre sérieux est navrant. Nos prudences sont moroses. Nos "fêtes" sont sans lendemain. Nos plaisirs sont boulimiques et plutôt enfantins. Tout se passe comme si la frénésie jouisseuse de l'époque cachait une sécheresse de cœur et une stérilité de l'esprit.
La gaieté véritable, celle que nous sommes en train de perdre, c'est celle de l'aube, des printemps, des projets. Elle se caractérise par une impatience du lendemain, par des rêves de fondation, par des curiosités ou des colères véritables : celles qui nous "engagent".
Cette vitalité joyeuse ne doit pas être abandonnée à la contrebande des amuseurs médiatiques ou des clowns politiciens."

Paroles partagées par Jean-Claude Guillebaud en conférence en 2015 à Briec-de-l'Odet (29).